Archives de l’auteur : Habib

Le sauveteur secouriste du travail

Le sauveteur secouriste du travail

Le sauveteur secouriste du travail

Publié le 26 mai 2021
Sauveteur secouriste du travail — Wikipédia
Autocollant permettant d’identifier les salariés formés

C’est un salarié de l’entreprise. Son rôle est de porter les premiers secours à toute victime d’un accident du travail ou d’un malaise, mais aussi d’être acteur de la prévention dans son entreprise. Une formation est nécessaire ainsi qu’un recyclage régulier de celle-ci.

Pourquoi se former ?

Un accident est vite arrivé et chaque minute compte pour porter secours à une personne. Un salarié formé sera en mesure de mettre en œuvre les gestes de premiers secours en attendant l’arrivée des pompiers ou d’un professionnel de santé qui prendront le relais.

Cependant, le rôle du salarié ne s’arrête pas là car il est également un acteur de la prévention au sein de l’entreprise. Il est en effet plus conscient des conséquences dramatiques que peuvent avoir les manquements aux règles de sécurité. Sa contribution à la diffusion d’une culture sécurité est significative. La sécurité n’est pas seulement des règles et des procédures mais aussi un état d’esprit dont les sauveteurs secouristes sont les transmetteurs.

Comment se former ?

La formation de sauveteur secouriste du travail a une durée minimale de 14 heures. Il n’y a pas de pré-requis pour s’inscrire. Elle concerne toute personne qui, au sein d’une entreprise, souhaite se former aux gestes de premiers secours et également participer à la prévention des accidents du travail.
Tous les 2 ans le SST doit suivre un recyclage d’une durée de 7 heures, lui permettant de maintenir et d’actualiser ses compétences. À cette occasion, ses compétences sont de nouveau évaluées.
Le coût d’une formation SST assurée par des organismes de formation habilités est laissé à l’appréciation des organismes en question. Cette formation et son recyclage sont dispensés par un formateur appartenant à une entreprise certifiée par le réseau Assurance maladie risques professionnels.

Liste des organismes habilités :

https://www.inrs.fr/dms/inrs/PDF/organisme-habilite-sst/organisme-habilite-sst.pdf

En résumé

Cette formation permet de :

  • Maitriser les gestes de premiers secours
  • Savoir qui alerter en fonction de l’organisation des secours de l’entreprise
  • Repérer les situations dangereuses au sein de son environnement de travail
  • Participer à la mise en œuvre d’actions de prévention et de protection

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le bien-être en télétravail

Le bien-être en télétravail

Le bien-être en télétravail

Publié le 05 mai 2021

Depuis le début de la crise sanitaire, le télétravail s’est installé dans nos habitudes de travail et cette méthode a bouleversé nos habitudes. Il en a découlé des avantages comme par exemple le gain de temps lié aux transports. Cependant, des points négatifs apparaissent, comme l’isolement social. Alors comment faire pour optimiser ses performances professionnelles à distance sans dégrader son mode de vie personnel ?

Se fixer une « routine » comme pour aller au bureau

Il est toujours difficile de quitter son lit de bon matin. Commencer sa journée sans se lever en allumant son ordinateur, puis aller prendre son petit-déjeuner en emmenant son pc dans la cuisine, assister ensuite à une réunion depuis son canapé… Sans s’en rendre compte, on finit par utiliser toutes les pièces de son logement pendant son temps de travail. Il est préférable d’arranger un coin spécifiquement dédié à cela, comme si vous alliez au travail. Cela permet de travailler dans de meilleures conditions et d’avoir la réelle sensation de sortir de son boulot en fin de journée, mais aussi et surtout de garder un rythme de vie. Il faut savoir différencier vie professionnelle et personnelle.

Planifier sa journée

Il est parfois difficile d’évaluer sa productivité à distance. Prévoir quelques objectifs à atteindre dans la journée donne un sentiment de travail accompli. Cela évite également de se retrouver en situation de surcharge et de stress lié à l’organisation.

En parallèle, il est aussi important de se fixer des horaires réguliers. Si vous bénéficiez d’une souplesse dans votre gestion de temps, il n’est pas nécessaire de se fixer les mêmes horaires qu’au bureau. Faites votre propre planning adapté à votre situation. L’essentiel est de ne pas se laisser aller.

Utiliser la technologie pour garder un lien social

Que ce soit par téléphone ou à travers les réseaux sociaux, la technologie nous permet de rester « connecté » où que l’on soit. N’hésitez pas à prendre des nouvelles régulièrement de vos proches. En entreprise, vous pouvez aussi organiser des réunions hebdomadaires en visioconférence pour parler d’autres choses que du travail et créer un groupe de discussion dédié à cela.

Savoir s’aérer l’esprit et faire des pauses régulières

Planifiez au minimum une pause de quinze minutes toutes les deux heures, comme vous pourriez le faire au bureau auprès de vos collègues. En fin de journée ne pensez plus au travail et prenez du temps pour vous. Lecture, jeux-vidéo, sport, télévision, faites-vous plaisir !

Photo by Bench Accounting on Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TMS et télétravail

TMS et télétravail

TMS et télétravail

Publié le 16 février 2021

Depuis le début de la crise sanitaire liée à la Covid-19, le télétravail s’est fortement développé. L’un des inconvénients les plus fréquents est l’apparition de troubles musculo squelettiques (TMS). En effet, dans un environnement non adapté au travail, le risque d’apparition de TMS augmente considérablement.

Mais au juste, c’est quoi des tms ?

Ils se manifestent par des douleurs souvent localisées au niveau du cou, dos, épaule, mains et poignets. Si elles ne sont pas traitées rapidement, ces douleurs peuvent devenir chroniques. Elles deviennent également de moins en moins supportables et handicapantes. Le moindre geste du quotidien relève de l’épreuve. Cela peut se transformer en réel handicap au long terme.

Que faire pour lutter contre ces TMS ?

  • Avoir un siège de bureau et le régler à hauteur de la table afin de pouvoir y poser vos avant-bras
  • Positionnez-vous à distance de votre écran d’ordinateur de façon à pouvoir placer vos coudes en angle droit sur le bureau
  • Placez votre écran d’ordinateur à hauteur de vos yeux pour ne pas incliner le cou
  • Asseyez-vous le dos droit, de façon à aligner votre tête, vos épaules et vos hanches
  • Calez votre dos sur le dossier du siège ou sur un oreiller afin d’éviter de se courber
  • Posez les pieds à plat sur le sol ou aidez-vous d’un repose-pieds
  • Etirez-vous régulièrement, d’après les excellents conseils de Major Mouvement !
  • Levez-vous une fois toutes les heures, faites un petit tour avant de vous rasseoir.

Il faut bien garder à l’esprit que la position naturelle du corps est debout en position de marche. Nous agissons donc contre notre nature physiologique lorsque nous sommes en position assise.

En plus d’adopter une bonne posture, n’hésitez pas à bouger de votre siège. Une petite marche ainsi que des étirements vous aideront à préserver votre organisme contre l’apparition des TMS.

Image : https://pixabay.com/photos/blogging-blogger-office-business-336376/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *